SEARCH What's New

Incursions sur piste: mise à jour de Nav Canada

 

Dec08  

Au début de 2008, une situation risquée s’est produite à un aéroport international lorsqu’un Cessna 172 a circulé sans autorisation à travers deux pistes. Cela a nécessité l’action rapide du pilote d’un DH8 en courte finale, qui a dû redresser et remettre les gaz.

À un autre aéroport, un C180 a demandé d’utiliser la voie de circulation Charlie pour un départ. Même si le pilote a été avisé que la voie de circulation Charlie était fermée par NOTAM, le pilote a procédé via Charlie. Le spécialiste en information de vol a avisé le pilote du C180 de la présence d’un jet IFR en base gauche pour la piste 24. Malgré cette information, le C180 a commencé à remonter la piste 24. Le jet a rapporté en finale et fut avisé du Cessna 180 qui remontait la piste. Comme résultat, le jet a fait une approche interrompue.

Au début de 2008, une situation risquée s’est produite à un aéroport international lorsqu’un Cessna 172 a circulé sans autorisation à travers deux pistes. Cela a nécessité l’action rapide du pilote d’un DH8 en courte finale, qui a dû redresser et remettre les gaz.

À un autre aéroport, un C180 a demandé d’utiliser la voie de circulation Charlie pour un départ. Même si le pilote a été avisé que la voie de circulation Charlie était fermée par NOTAM, le pilote a procédé via Charlie. Le spécialiste en information de vol a avisé le pilote du C180 de la présence d’un jet IFR en base gauche pour la piste 24. Malgré cette information, le C180 a commencé à remonter la piste 24. Le jet a rapporté en finale et fut avisé du Cessna 180 qui remontait la piste. Comme résultat, le jet a fait une approche interrompue.

Un troisième évènement s’est produit lorsque le pilote d’un DV20 a reçu un avis de départ pour la piste 25. Le pilote a confirmé son intention d’utiliser la piste 25, mais il a décollé sur la piste 19.

Voici à peine trois des quarante trois incursions sur piste qui ont impliqué des erreurs de la part de pilotes d’aviation générale durant les premiers six mois de 2008. Ces évènements n’ont résulté en aucun accident, mais sans intervention rapide ils auraient pu en produire. Les pilotes d’aviation générale ont été responsables d’au moins 25 pour cent de toutes les incursions sur piste durant les premiers six mois de 2008. Le graphe illustre le nombre total des incursions sur piste depuis 2004 par périodes continues de 12 mois.

Incursions sur piste : définition

Qu’est-ce exactement qu’une incursion sur piste? Le Canada a accepté la définition de L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI): «Toute situation se produisant sur un aérodrome, qui correspond à la présence inopportune d’un aéronef, d’un véhicule ou d’une personne dans l’aire protégée d’une surface destinée à l’atterrissage ou au décollage d’aéronefs.»

Nav Canada encourage les pilotes à se familiariser avec les récents services et initiatives disponibles aux pilotes:

- Nav Canada a introduit la publication intitulée Cartes des aéroports Canadiens (en anglais: Canadian Airport Charts ou CACs). L’information fournit une représentation graphique des aires de manœuvre d’aéroport qui se retrouvent dans le Canada Air Pilot ou le GPH 200 (publication militaire). Ce service en ligne gratuit est disponible à l’adresse internet www.navcanada.ca .

- Nav Canada a formé un groupe de travail avec des clients et des intéressés afin d’adresser la question des communications pilote – services de la circulation aérienne (en anglais: Air Trafic Services ou ATS). Le mandat du groupe de travail est de rehausser la sécurité en adoptant des initiatives pour améliorer la communication et réduire les erreurs de communication. Le groupe a initié une campagne de sensibilisation visant le personnel des services de la circulation aérienne de même que les pilotes. La campagne a produit des affiches, publié des articles et un DVD éducationnel au sujet des «Communications ATS – pilotes» est présentement en cours de production.

- En tant que partie des efforts continus de Nav Canada à répondre aux besoins des consommateurs et à se conformer aux meilleures pratiques internationales, des procédures ont été mises en place afin d’adopter la phraséologie standard de l’OACI «Alignez-vous» ou «Alignez-vous et attendez» lorsqu’on donne comme instruction à un avion d’entrer sur la piste de départ. Le changement a été mis en place le 10 avril 2008 et le Manuel d’information aéronautique de Transports Canada sera amendé dans une édition future. Un projet majeur de dissémination a été lancé impliquant l’Association de transport aérien du Canada (ATAC), la Air Line Pilots Association, International (ALPA), l’Association canadienne de l’aviation d’affaires (ACAA), la COPA et leurs affiliés américains. Les gérants d’unités de Nav Canada ont aussi donné des conférences locales aux écoles d’aviation et aux clients.

- Les procédures ont été changées pour que les contrôleurs instruisent les avions soit de «TRAVERSER» ou de «RESTER À L’ÉCART» de toute piste qu’il traversera lorsqu’il circule. Donc, à moins que vous vous ayez été instruit spécifiquement de prendre position, de procéder/circuler sur la piste ou de traverser la piste, vous restez à l’écart de cette piste.

- Afin d’augmenter la protection des pistes en usage et de rehausser la prévention des incursions sur piste, les pilotes sont requis de reconnaître les autorisations à circuler qui contiennent les instructions attendez ou demeurez à court de la piste en fournissant une lecture complète du message ou en répétant l’endroit où rester à court. Avec une utilisation simultanée accrue de plus d’une piste, les instructions pour entrer, traverser, remonter ou s’aligner sur une piste devraient aussi être reconnues par une lecture répétée.

- Depuis le 25 octobre 2007, Nav Canada a commencé à indiquer les "points chauds" sur les cartes d’aérodromes ou les cartes des mouvements à la surface des aérodromes à l’intérieur du Canada Air Pilot. Un point chaud est défini par l’OACI comme un endroit sur l’aire de mouvement d’un aérodrome, où il y a un risque accru de collision ou d’incursion sur piste, ou il existe un historique des deux évènements, et qui requiert une plus grande attention de la part du pilote.

- Des radars de surveillance des mouvements de surface (en anglais: Airport Surface Detection Equipment ou ASDE) ont été installés à plus d’aéroports afin de détecter des conflits de piste potentiels en fournissant une couverture détaillée des mouvements sur les pistes et les voies de circulation. L’ASDE est capable de suivre les véhicules et les avions sur les surfaces de l’aéroport et il obtient de l’information d’identification à partir des transpondeurs des avons.

- En 2005, Nav Canada a invité les intervenants à former un groupe de travail indépendant pour échanger de l’information reliée à la sécurité et touchant le mouvement des avions et des véhicules sur les aires de manœuvre, avec comme but de promouvoir la sécurité des pistes et avec comme cible primaire une réduction du risque d’incursions sur piste. Le groupe avait pour nom le «Runway Safety and Incursion Prevention Panel (RSIPP)». L’adhésion au RSIPP inclut des représentants de plusieurs intéressés du monde de l’aviation, incluant la COPA et des observateurs de Transports Canada et du Bureau de la sécurité des transports du Canada.

Il est aussi important que les intervenants en aviation continuent de rapporter les incursions sur piste et d’investiguer les facteurs contributifs. Il existe des réunions et des présentations régulières entre le personnel de Nav Canada, des écoles de vol et de l’aviation générale à la majorité des aéroports où il y a une tour, une unité FSS (spécialistes en information de vol) ou un FIC (Centre d’information de vol).

Contactez le Gérant régional de la sécurité de Nav Canada, Serge Thibeault (est du Canada) à 514-633-3011 ou Lana Graham (ouest canadien) à 604-598-4854 si vous désirez organiser une session d’information.

Il existe une passion dans la communauté aéronautique pour améliorer notre dossier de sécurité, et ceci est accompli à travers la collaboration, le partage des données sur la sécurité et les meilleures pratiques, et l’introduction de nouvelles technologies.

Ensemble, les pilotes le personnel des services de la circulation aérienne et les opérateurs de véhicules peuvent aider en étant particulièrement conscient de la position des avions, du plan de l’aérodrome, en utilisant la phraséologie standard de l’OACI, et en demandant de l’aide lorsqu’il y a un doute.

La sécurité fait partie du travail de tous – et l’aviation générale a un important rôle à jouer.

Total des incursions sur piste - Période continue de 12 mois du 1er juillet au 30 juin, 2004 - 2008

Dec08

Ces incursions sur piste incluent:

1. Déviations des Services de la circulation aérienne (AD), situations qui surviennent lorsque les services de la circulation aérienne sont fournis, et lorsqu’une enquête préliminaire indique que la sécurité puisse avoir été compromise, qu’il y ait eu moins que la séparation minimale, ou les deux.

2. Déviations du pilote (PD), situations qui surviennent lorsque les actions d’un pilote résultant dans un manqué de conformité avec les instructions/autorisations de l’ATC ou une violation du Règlement de l’aviation canadienne.

3. Déviations d’un véhicule ou d’un piéton (VPD), situations qui surviennent lorsqu’un véhicule ou un opérateur non-pilote d’un avion ou un piéton procède sans autorisation à l’intérieur de la région protégée d’une surface désignée pour l’atterrissage ou le décollage d’avions.