SEARCH What's New

L’aviation générale se prépare au futur sans plomb

 

L’Agence de protection de l’environnement (en anglais: Environmental Protection Agency ou EPA) des États-Unis a formellement débuté le processus règlementaire requis par le Clean Air Act qui devrait ultimement résulter dans des standards obligeant la transition de l’industrie vers de l’essence aviation sans plomb (avgas).

L’EPA a publié un préavis de proposition de règlementation (en anglais: Advance Notice of Proposed Rulemaking ou ANPR) qui représente l’opportunité clé pour la communauté de l’aviation générale (AG) de fournir des commentaires touchant ce standard environnemental possiblement nouveau et le développement d’un plan pour identifier, évaluer et ultimement transitionner vers un carburant sans plomb.

Ceci est particulièrement important étant donné la complexité technique et les implications en sécurité du fait d’enlever le plomb de l’essence aviation puisqu’il n’existe aucun avgas de remplacement à haut indice d’octane sans plomb disponible aujourd’hui qui satisfait les besoins de l’entière flotte des avions d’AG.

Dans l’ANPR, l’EPA a reconnu la complexité du fait d’identifier et de transitionner sécuritairement vers une essence alternative, déclarant ceci: “Le fait de convertir les avions/moteurs présentement en usage à l’essence aviation sans plomb serait un défi logistique significatif, et dans certains cas, un défi technologique également.” L’agence a aussi pris conscience qu’un effort conjoint sera critique dans le cas probable que des modifications moteur auront besoin d’être développées et certifiées. L’EPA continue ainsi: “Vu le grand nombre potentiel d’avions affectés et les complexités potentielles impliquées, un programme affectant les moteurs d’avions présentement en usage nécessitera une considération prudente de la part de l’EPA et de la FAA (Fédéral Aviation Administration) et les deux agences auront besoin de travailler ensemble en considérant tout programme potentiel affectant la flotte en usage.” L’AOPA (en anglais: Aircraft Owners and Pilots Association), la EAA (Experimental Aircraft Association), la GAMA (General Aviation Manufacturers Association), la NATA (National Air Transportation Association), et la NBAA (National Business Aviation Association) ont dévoué plus de 20 ans en recherche & développement afin d’identifier une alternative viable au carburant avgas 100LL (Low Lead) utilisé aujourd’hui dans la majorité des avions à moteurs à pistons.

Les intéressés de l’industrie désirent continuer leur travail avec l’EPA et la FAA afin d’établir un standard réaliste pour réduire les émissions de plomb des avions d’AG à partir d’une échéance de transition qui balance le bénéfice environnemental et la sécurité en aviation, la faisabilité technique et l’impact économique sur l’industrie de l’AG.

Même si les changements proposés à l’avgas ne surviendront pas du jour au lendemain, lorsqu’une alternative sans plomb deviendra disponible, le Canada devra suivre ce que les États-Unis auront décidé de faire puisque les deux raffineries ici au Canada ne peuvent fournir les besoins totaux en avgas pour le Canada.

Vous pouvez consulter l’ANPR au site internet suivant: http://www.epa.gov/otaq/aviation.htm.