SEARCH What's New

Un Manufacturier Automobile Européen Veut Fermer Un Aéroport

 

Les aéroports semblent toujours faire l’objet d’attaques de toutes sortes. Que ce soit de la part de développeurs domiciliaires, de divers niveaux de gouvernements, d’environnementalistes, d’oreilles sensibles ou de gens du genre PDMC (pas dans ma cour), il n’y a pas de manque d’adversaires aux aérodromes à travers le Canada et autour du monde.

Nous avons récemment appris de l’AOPA (en anglais: Aircraft Owners and Pilots Association) d’Allemagne qu’un manufacturier de voitures de luxe est en faveur de fermer un aéroport afin qu’il puisse l’utiliser comme piste d’essai.

La compagnie est BMW (en anglais: Bavarian Motor Works). Le terrain d’aviation, l’Aéroport de Fuerstenfeldbruck, est situé en Allemagne.

Selon l’AOPA d’Allemagne, l’Aéroport de Fuerstenfeldbruck avait l’appui entier des autorités fédérales et des politiciens de la Bavière jusqu’à ce que la compagnie BMW apparaisse sur la scène et réclame l’aéroport pour elle-même. Maximilian Schöberl, le Chef des Politiques et des Communications, a écrit à Peter Driessen, Chef exécutif de la Chambre de Commerce de Munich, que BMW est “désappointée et ennuyée au sujet du support continu de la Chambre envers l’Aéroport de Fuerstenfeldbruck.” Il cite le Chef exécutif de BMW Norbert Reithofer comme ayant demandé une position neutre de la part de la Chambre.

Il est difficile de sous-estimer l’influence politique que BMW possède à Munich. Il est difficile pour quiconque en position d’autorité d’aller à l’encontre de la compagnie. Le Ministre bavarois des affaires économiques Martin Zeil a déclaré par écrit que “des plans pour la fermeture de l’aéroport sont instamment supportés par BMW.”

L’AOPA a suggéré à BMW que l’aéroport, avec une piste de 9,000 pieds et deux voies de circulation parallèles couvrant la pleine longueur de la piste, est suffisamment grand pour accommoder une piste d’essai et l’aviation générale.

Le Dr. Kay Segler, Directeur responsable pour l’entraînement des conducteurs chez BMW, mentionne que le point central du programme d’entraînement des conducteurs est la piste et qu’une utilisation de la piste par l’aviation générale rendrait la conduite automobile sur celle-ci impossible, ajoutant que “Tout usage aéronautique conjoint a été éliminé au plus haut niveau de planification technique.”

L’AOPA d’Allemagne veut préserver pour l’aviation générale seulement une section de la piste massive et des voies de circulation.

Il semble bizarre que BMW tente de pousser l’aviation générale en dehors d’un aéroport lorsque la compagnie a son propre département d’aviation générale qui met en vedette des Gulfstream 550 et des Falcon 2000.

La compagnie produit aussi des intérieurs d’avions. La compagnie BMW Aircraft Interiors fournit des intérieurs de luxe pour Pilatus et Embraer et probablement pour d’autres avions d’aviation générale.

“Je sais que le comportement de BMW est plutôt étrange, ma supposition est qu’ils ont complètement sous-estimé la réaction de la communauté de l’aviation générale comme un facteur important de leur plan d’affaires pour modifier Fuerstenfeldbruck en une piste d’essai automobile” a déclaré le Dr. Michael Erb, Directeur de la gestion à l’AOPA d’Allemagne.

En une démonstration de support, le Président et Chef exécutif de la COPA Kevin Psutka a écrit une lettre à BMW mentionnant que “même si nos membres ne sont pas directement affectés par la fermeture de Fürstenfeldbruck, nous comprenons l’importance de maintenir un système d’aéroports d’aviation générale, spécialement lorsqu’ils peuvent facilement être retenus comme c’est le cas apparemment avec cet aéroport.

“Avant que je souligne ce problème à l’attention de nos 18,000 membres, plusieurs d’entre eux étant de vos clients ou de vos clients potentiels, j’aimerais comprendre les raisons de BMW pourquoi vous ne seriez pas en faveur d’accommoder un aéroport actif d’aviation générale à coexister avec une piste d’essai. Une piste d’essai près d’un aéroport est certainement une activité compatible et les deux peuvent être d’un bénéfice économique à la communauté.

“Je demande ardemment à BMW de considérer la requête de l’AOPA d’Allemagne et j’espère une réponse positive de votre part de façon à ce que je puisse rapporter ce succès à mes membres et influencer leurs décisions d’achat en déclarant que BMW est définitivement une compagnie sympathique à l’aviation générale.”

BMW n’a pas répondu. Nous encourageons les membres COPA à faire connaître leurs pensées à BMW par courriel à l’adresse suivante: customer.service@bmw.com.