SEARCH What's New

Dons au Fonds spécial d’action : bon début

 

En date du 28 février, les escadrilles COPA suivantes ont fait des dons significatifs : Escadrille 10 de Saskatoon, SK, 1,000$; Escadrille 23 North Bay, ON, 500$; Escadrille 50 Penticton, C.-B., 1,000$; et Escadrille 24 Lethbridge, AB, 1,000$. Merci beaucoup à tous les membres de ces escadrilles COPA pour débuter l’année 2009 si généreusement.

J’aimerais aussi dire un merci spécial à un bon nombre de membres qui ont généreusement donné de 500$ à 1,000$. Il fait chaud au cœur de voir des individus se présenter avec des dons si significatifs en dépit de la conjoncture économique.

En janvier, j’ai écrit au sujet d’un nouveau programme de parrainage corporatif qui, je l’espérais, inciterait les compagnies qui dérivent leurs revenus de l’aviation générale à supporter le Fonds spécial d’action (FSA). Le programme a été lancé à la mi-janvier et je suis heureux de rapporter que dans le premier mois quatre compagnies sont venues de l’avant avec un parrainage total de 3,500$.

Vous verrez leurs noms publiés sur la page spéciale du FSA dans le journal COPA Flight. S.V.P. consultez la liste des donneurs à chaque mois et démontrez votre appréciation envers ces commanditaires en achetant de leurs services lorsque c’est possible.

Je suis aussi au courant d’un nombre d’individus et d’organisations qui font des promotions afin de d’amasser des dons pour le FSA. Je n’ai pas les détails au moment de vous écrire ces lignes, mais vous verrez tous ces détails à un autre endroit dans cette parution ou dans la prochaine parution de COPA Flight.

Les membres COPA et d’autres personnes impliquées en aviation générale voient les bénéfices produits par le travail de la COPA pour vous garder en vol et ils sont impliqués de plus en plus dans des efforts de levée de fonds. J’envoie mes remerciements personnels à chaque personne qui nous aide.

Sur un autre sujet, j’ai récemment fait un vol au sud de la frontière pour une visite de fin de semaine et, à mon aéroport d’arrivée aux États-Unis, les douaniers américains m’ont rappelé que leur nouveau système d’information à l’avance des passagers pour les avions privés sera bientôt en place. Il m’a été fortement suggéré que je devrais commencer à l’utiliser avant la date de mise en place obligatoire du 18 mai 2009, pour me familiariser avec le système.

Après être retourné chez moi, je suis allé sur leur site internet pour aller voir comment le nouveau système (en anglais: Electronic Advance Passenger Information System ou eAPIS) fonctionne. J’ai vite découvert que ce n’est pas si simple que ce que l’on nous a fait croire.

La première grosse surprise est que vous ne faites pas seulement entrer dans le système et dactylographier l’information de vos passagers pour votre prochain vol trans-frontière. Vous, le pilote en commande du vol, devez d’abord compléter une demande d’adhésion pour vous enregistrer. Ceci veut dire que vous devez fournir votre information et la U.S. Customs and Border Protection va vous vérifier et s’ils sont contents avec vous, ils vous enverront un numéro d’identification que vous utiliserez à chaque fois que vous entrerez dans le système. J’ai fait une demande. Ça fait de ça maintenant 7 jours et j’attends encore une réponse de leur part.

Si et quand je serai approuvé, j’utiliserai le système pour un autre vol aller-retour aux États-Unis et dans la chronique du mois prochain, je vous ferai un rapport sur la façon dont cela s’est déroulé et je vous donnerai tous les détails sur ce qu’il faut faire.

Toutefois, j’ai voulu mentionner ceci tout de suite parce que si certains d’entre vous sont en train de planifier un voyage à l’entrée ou au sortir des États-Unis, après le 18 mai, je vous suggère de vous enregistrer bien à l’avance. J’écris ceci en date du 1er mars, et si cela prend plus d’une semaine pour vous enregistrer à ce moment-ci, je n’ai pas hâte de voir comment ça sera durant les quelques semaines avant Oshkosh.

Ils ont un assez bon didacticiel (en anglais: tutorial) interactif sur leur site internet. Le didacticiel a quelques petits problèmes à ce moment-ci mais il vous donnera un bon aperçu de comment le système est supposé fonctionner. L’adresse internet est la suivante: http://apps.cbp.gov/eapis-pa/.

Attendez-vous à un rapport détaillé lors de mon prochain message. En attendant, continuez à faire tourner votre hélice.