SEARCH What's New

Pistes de Banff et Jasper: mise à jour

 

Il y a maintenant plus d’un an depuis la dernière fois que je vous ai donné une mise à jour sur la situation des pistes d’atterrissage de Banff et Jasper. Rien ne s’est passé depuis l’an dernier, jusqu’à aujourd’hui. Puisque cela date d’un bon bout de temps, je vais réviser brièvement le contexte.

Lorsque Parcs Canada a fermé les pistes d’atterrissage de Banff et Jasper en 1997, la COPA a contesté ces fermetures en cour. Nous avons réussi à forcer Parcs Canada à compléter une évaluation environnementale complète (EEC), incluant une évaluation de risque à la sécurité aérienne, avant d’être autorisé à fermer complètement les pistes d’atterrissage. Dans un deuxième recours en justice, nous avons encore réussi à conserver les pistes ouvertes pour un usage d’urgence et de diversion, en attendant qu’une décision finale puisse être rendue par le Ministre responsable de l’EEC.

L’EEC a été complétée en 2006 et il a fallu attendre jusqu’en mars 2008 pour obtenir une décision du Ministre de l’environnement. En date du 14 mars 2008, le Ministre John Baird a annoncé que les deux pistes d’atterrissage seraient retenues par Parcs Canada pour une utilisation d’urgence et de diversion par les pilotes et leurs
passagers voyageant à travers les Montagnes rocheuses. De plus, il a annoncé que la piste de Jasper serait disponible à des fins récréatives et selon un système de permis.

Ceci était en effet une bonne nouvelle, mais cela ne pouvait être mis en place immédiatement. Parcs Canada avait deux choses à faire avant que la directive du Ministre puisse prendre effet. La première était pour chacun des deux parcs d’amender leurs plans de gestion du parc pour refléter cette directive. Ceci prendrait place durant la prochaine révision du plan de gestion qui a été finalement complétée et rendue publique deux ans plus tard en juin 2010. Les plans de gestion reflétaient correctement la directive du Ministre.

La deuxième étape exigeait de Parcs Canada d’amender le Règlement sur l’accès par aéronef aux parcs nationaux, voir le lien suivant: http://laws.justice.gc.ca/fra/reglements/DORS-97-150/page-1.html (RAAPN). Ceci est un règlement qui gère les conditions selon lesquelles un avion peut décoller ou atterrir dans un parc national ou une réserve faunique. Ce règlement établit aussi la liste de tous les endroits d’atterrissage acceptables et cette liste devait être amendée pour inclure Banff et Jasper.

De tels amendements aux règlements doivent passer par le processus de la Gazette officielle du gouvernement. Ils sont d’abord publiés dans la Gazette du Canada, Partie I, et durant les 30 prochains jours le public est autorisé à soumettre des commentaires au sujet des amendements. Parcs Canada ensuite révise ces soumissions et comme résultat peut ou non faire des changements. Les versions finales des amendements sont ensuite publiées dans la Gazette du Canada, Partie II, après quoi les amendements deviennent loi.

Les amendements au RAAPN que nous attendions depuis trois ans ont finalement été publiés dans la Gazette du Canada, Partie I, au 1er octobre de cette année. À notre surprise et notre désappointement, ils ne reflétaient pas exactement la directive de mars 2008 du Ministre Baird.

La directive du Ministre de rendre la piste d’atterrissage de Jasper dis - ponible pour un usage d’urgence ou de diversion et pour un usage récréatif était correctement représentée dans les amendements. Toutefois, la directive de rendre la piste d’atterrissage de Banff disponible pour un usage d’urgence ou de diversion n’était pas du tout représentée. À la place, un amendement inclus déclarait qu’un avion peut atterrir n’importe où dans un parc national lors d’une situation d’urgence.

Ceci, bien sûr, est couvert dans les RACs de toute façon et l’amendement ne fait que rendre Parcs Canada en loi avec les RACs. Lorsque questionné du fait que la piste d’atterrissage de Banff n’était pas incluse, Parcs Canada a répondu que c’était couvert par le “n’importe où dans le parc” de l’amendement.

Ceci est complètement inacceptable. La COPA a répondu à la Gazette du Canada, Partie I, expliquant pourquoi ceci est inacceptable et déclarant ce qui doit être inclus dans les amendements pour satisfaire à la directive du Ministre Baird.

La piste d’atterrissage de Banff doit être identifiée dans le RAAPN comme un aérodrome enregistré disponible pour un usage d’urgence et de diversion. Sans cela, il suffirait d’un coup de plume pour enlever la piste d’atterrissage de la prochaine mise à jour du Plan de gestion du Parc de Banff et cet important filet de sauvetage pour les pilotes de montagne serait perdu à jamais. COPA's response here.

Donc, rien n’a changé pour le moment. Si vous volez le long des routes VFR de Yellowhead ou de Bow Valley à travers les Montagnes rocheuses, ces deux pistes d’atterrissage sont actuellement disponibles pour un usage d’urgence ou de diversion.

S.V.P. notez que la piste d’atterrissage de Jasper n’est pas encore disponible pour un usage récréatif. Mais demeurez à l’écoute, la COPA continue la bataille.

En attendant, continuez à faire tourner votre hélice.