SEARCH What's New

Comprendre le passé, le présent et le futur

 

Au moment de laisser 2008 derrière, plusieurs d’entre nous essaient de comprendre la couverture incessante des médias au sujet du virage à la baisse de l’économie dans lequel nous nous trouvons. Je ne crois pas que les médias aient eu autant de matériel à raconter que depuis l’affaire bidon des armes de destruction de masse en Iraq. Vous ne pouvez ouvrir la radio ou la télévision sans entendre les histoires économiques déprimantes et les débats.

Je suis personnellement beaucoup plus optimiste. Je crois que plus nous mettons nos vies en attente pendant qu’on essaie de figurer quel gouvernement, président ou premier ministre est à blâmer pour nous avoir mis dans ce pétrin, plus ce sera long afin de faire les ajustements nécessaires et de continuer avec nos vies.

J’ai l’habitude d’aimer écouter les émissions d’affaires courantes pendant que je conduis, mais dernièrement j’écoute de la musique.

Plutôt que le mois de septembre devant être le début d’un ralentissement économique, je crois qu’il est plus proche du creux d’un ralentissement. Les médias voudraient vous faire croire que le monde s’est écroulé en septembre et que nous avons été plongés dans une longue récession. Ceci est peut-être proche de la vérité à Wall Street, mais jetons un coup d’oeil sur ce qui s’est passé en aviation générale.

L’Association des manufacturiers en aviation générale aux États-Unis émet des rapports trimestriels de livraisons d’avions provenant de leurs membres. J’ai regardé le nombre d’avions monomoteurs à pistons certifiés livrés par ces compagnies au cours des cinq dernières années. De 2004 à 2006, les livraisons annuelles ont augmenté de 33% de 1,664 à 2,208.

Ceci représentait le sommet à partir desquels les chiffres ont dégringolé en 2007 et 2008 de 11% pour finir l’année 2008 avec environ 1,800 livraisons. Je dis approximativement parce que les résultats du quatrième trimestre de 2008 ne sont pas encore publiés mais c’est relativement facile à estimer.

Donc les livraisons d’avions monomoteurs certifiés produits aux États-Unis ont été en déclin significatif durant les deux dernières années après une montée météorique. Mon impression est que les livraisons vont continuer à diminuer durant les quelques prochains trimestres mais qu’ils vont cesser leur déclin avant la fin de 2009 lorsqu ‘ils auront rejoint les niveaux de 2004.

Le site internet Trade-a-plane.com fournit une analyse de la tendance des prix à la revente pour un groupe représentatif d’avions qui couvre les 10 dernières années. Les tendances sont basées sur les prix moyens de revente par trimestre qui sont publiés par la National Aircraft Appraisers Association.

Il existe une consistance remarquable qui indique que les prix de revente pour la majorité d’une douzaine de modèles d’avions monomoteurs à pistons ont atteint un sommet en 2005 et que les prix ont diminué depuis. Dépendant du modèle, le déclin s’est situé n’importe où entre 10 et 50 pour cent avec les plus grosses diminutions apparaissant en 2008.

Rien de ceci ne me surprend. Le nombre de nouveaux avions entrant sur le marché durant les cinq ou six dernières années a été extraordinaire. Tous les manufacturiers d’avions certifiés ont produit des nouveaux modèles ou des modèles améliorés avec les toutes dernières nouveautés à un taux remarquable. Je ne serais pas surpris si le marché des monomoteurs haute gamme était saturé. Et chaque fois qu’une nouvelle machine est vendue, une machine usagée est libérée sur le marché de la revente.

Il est intéressant de noter que, durant la même période, le prix du pétrole brut a augmenté de 45$ le baril en janvier 2004 jusqu’à un sommet de 145$ en juillet 2008, et il est maintenant de retour à 45$. Ceci est la principale raison pourquoi plusieurs d’entre nous sont restés au sol plus que d’habitude durant les quelques dernières années. Je m’attends à ce que les prix du carburant demeurent relativement stables durant le reste de 2009.

Si vous avez une couverture d’assurance sur la coque de votre avion, votre taux devrait diminuer ou tout au moins demeurer stable cette année et si vous dévaluez le prix de votre avion pour respecter les conditions du marché, vous aurez définitivement sauvé sur votre prime d’assurance. C’est ce qui m’est arrivé. Ceci aidera à compenser le coût du nouveau ELT 406 MHz que vous devrez acheter!

Au risque de ressembler à notre Premier Ministre, je dis qu’il y aura de bonnes opportunités en 2009 pour acheter ou échanger un avion. Ce n’est pas un bon moment pour vendre votre avion et sortir du marché des propriétaires d’avions. Votre investissement est certain d’augmenter en valeur encore une fois d’ici peu.

Ceci devrait être une bonne année pour accumuler des heures de vol avec les prix du carburant de nouveau à la baisse. Bien sûr, il peut exister d’autres pressions économiques qui vous empêchent de dépenser votre argent en aviation et si c’est le cas, j’espère que vous continuerez à lire au sujet du vol dans le journal COPA Flight jusqu’à ce que l’économie reparte à la hausse plus tard cette année.

En attendant, demeurez optimiste et continuez à faire tourner votre hélice.