SEARCH What's New

Message du Président du Conseil d’administration

Par Bob Kirkby

 

Le mois de janvier est un temps de l’année où nous regardons par la fenêtre en attendant que la neige cesse de tomber et que la température remonte au dessus de notre minimum de vol, pendant qu’on se remémore certaines des grandes envolées que nous avons eu l’année dernière.

C’est aussi un bon temps de l’année pour réfléchir sur la façon dont la vie a changé pour nous l’année dernière.  Permettez-moi de revoir quelques hauts faits de l’aviation de l’an passé pendant que vous prenez place dans votre fauteuil préféré tout en regardant la neige tomber.

Pour la cinquième année d’affilée, le nombre des avions enregistrés au Canada a augmenté.  Tous les types d’avions ont augmenté et le taux de croissance est en hausse.  Bien que le nombre des pilotes licenciés n’a pas augmenté au même taux, il continue lui aussi à augmenter modestement.

L’adhésion à la COPA suit cette tendance et après plusieurs années d’augmentations significatives, elle a seulement montré une modeste augmentation en 2006.  Ceci est probablement une indication que les pilotes qui auparavant n’étaient pas des propriétaires sont maintenant capables d’acheter ou de construire un avion, une réflexion de l’amélioration du taux de change par rapport au dollar américain.

Les escadrilles COPA ont continué leur expansion en 2006.  Nous avons maintenant 116 escadrilles à travers le pays et, à en juger par les articles de nouvelles publiés dans le journal à chaque mois, elles ont l’air d’être vigoureuses.

La section “Places to Fly” a maintenant grandi à plus de 600 entrées et elle est consultée et mise à jour régulièrement par les pilotes de tous les coins du pays.

En résumé, il est clair qu’il existe une forte demande pour de l’aviation personnelle au Canada, qui continue de représenter le segment en plus forte croissance de l’aviation.

Le nouveau format de licence sécuritaire de Transports Canada (TC) a été finalisé en 2006.  Il prendra la forme d’un passeport avec toutes les annotations, les approbations et les examens médicaux qui y seront enregistrés.  La bonne nouvelle est que grâce à l’insistance de la COPA, il n’y aura aucun coût aux pilotes pour passer au nouveau format.

Le seul vrai désavantage est que nous devrons nous procurer une photo de type passeport et la faire endosser.  Les fournisseurs réguliers de photos passeport peuvent faire ceci ou vous pourrez vous pourrez faire prendre votre photo sans frais à un bureau de TC.  Ne vous pressez pas afin d’en obtenir une tout de suite; attendez de recevoir des instructions sur la façon de procéder de la part de TC en 2007.

En parlant de passeport, n’oubliez pas que vous aurez besoin d’un passeport pour traverser la frontière américaine dans votre avion suite à des mesures de sécurité plus strictes de la part des États-unis.  Aux dernières nouvelles, la date butoir de cette mesure est le 23 janvier 2007.

Un autre changement nous affectant tous est la nouvelle annotation de compétence linguistique exigé par l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale).  La décision a été prise par TC de passer au travers de toutes les filières de licences de pilotes et d’assigner une cote de compétence linguistique basée sur l’information en filière.

Ceux qui ne peuvent être déterminés par le biais de cette méthode seront contactés directement afin d’obtenir une détermination.  Les nouvelles annotations seront ensuite distribuées au fur et à mesure que les nouvelles licences seront elles-mêmes distribuées.  Une fois de plus, TC a écouté la COPA et il n’y aura aucun frais aux pilotes.

Les deux plans d’assurance Ailes d’argent et Ailes d’or sont entrés en ligne en 2006.  Depuis avril 2006, vous pouvez faire une demande d’adhésion ou renouveler votre adhésion, payer et recevoir votre couverture d’assurance Ailes d’argent sur le site internet d’assurance de la COPA en une seule session.

En novembre, le Plan Ailes d’or a aussi été mis en ligne.  Vous pouvez maintenant soumettre votre demande d’adhésion au Plan Ailes d’or par internet et à l’intérieur de quelques jours vous recevrez un courriel avec votre cotation.  Vous pouvez ensuite retourner en ligne pour confirmer le tout et payer pour obtenir la couverture.  Le Plan Ailes d’or exige deux étapes à cause du fait que les souscripteurs doivent fournir une cotation individualisée pour une couverture complète de la coque en mouvement.

Pour les deux couvertures Ailes d’argent et Ailes d’or, vous serez capable d’imprimer une carte du Certificat d’assurance après avoir payé par carte de crédit afin de vous permettre de voler immédiatement.

On se rappellera longtemps de l’année 2006 comme étant celle où NavCanada a introduit pour la première fois des frais d’utilisation aux utilisateurs non commerciaux d’aviation générale.  Ceci a représenté un point tournant majeur dans le traitement de l’aviation générale par NavCanada.

Même si la COPA s’est fortement battu contre cette mesure, allant même en appel à devant l’Agence canadienne des transports,  nous avons perdu.  Au 1er mars 2008, NavCanada introduira ce qu’ils appellent un frais de départ terminal aux sept plus grands aéroports du Canada.  Nous croyons que ceci vient d’ouvrir la porte à l’introduction aléatoire de frais d’utilisateurs par NavCanada.  Ceci est vraiment l’un des moments les plus sombres de l’histoire aéronautique du Canada.

Une autre étape importante devrait être mentionnée.  Après neuf ans, l’Évaluation environnementale exhaustive quant au sort des pistes gazonnées dans les parcs nationaux de Banff et Jasper en est arrivé à sa fin.  La COPA et plusieurs membres ont fait d’immenses efforts afin de sauvegarder ces pistes pour une utilisation d’urgence et de diversion par les pilotes de montagne.  Nous croyons que nous avons fait un certain progrès du côté politique en 2006, mais nous ne connaissons toujours pas le verdict.

Le sort de ces pistes est maintenant dans les mains du Ministre de l’environnement, Rona Ambrose, où il se situe depuis juin.  Au moment d’aller sous presse, il n’y a toujours pas de décision de la part du Bureau du Ministre.

Donc, bonne ou mauvaise, l’année 2006 est chose du passé et j’espère avoir une année de vol très occupée en 2007, et ce malgré les nombreux défis qui ne manqueront pas de se développer.  N’oubliez pas de garder un œil ouvert pour toute opportunité d’amener de nouveaux membres à la COPA.

Continuez à faire tournez votre hélice.