SEARCH What's New

La valeur des aéroports, de l’aviation personnelle

 

Nous savons tous que les petits aéroports sont menacés de fermeture partout au pays. Ceci est devenu un problème croissant à partir du moment où Transports Canada a commencé à se retirer de la gestion des aéroports au début des années 1990.

Les menaces envers les aérodromes privés proviennent généralement des voisins qui n’aiment pas les avions et des administrateurs municipaux malavisés qui pensent qu’ils ont juridiction quand ils n’en n’ont pas. Une portion significative du Fond spécial d’action de la COPA est dévouée à conserver ces pistes ouvertes.

Les menaces envers les aérodromes et les aéroports à propriété publique proviennent d’une source tout à fait différente. Ces menaces sont presque toujours basées sur les coûts. Plusieurs municipalités ont hérité d’un aéroport soit de Transports Canada ou soit de leur gouvernement provincial. Après avoir opéré l’aéroport pendant quelques années, la municipalité découvre qu’il y a un coût rattaché et, apparemment, peu ou pas de revenus en contrepartie.

La première réaction envers cette réalisation est de mettre en place toute une série de frais d’utilisation aux utilisateurs de l’aéroport. Naturellement l’achalandage diminue et les revenus espérés ne sont jamais atteints (à l’exception de quelques gros aéroports internationaux). La prochaine étape dans le processus de planification municipale est de rechercher un développeur désireux de transformer le terrain de l’aéroport en un projet de construction et de retirer la municipalité de ce qu’ils perçoivent être un drain financier.

Afin de combattre cette incompréhension, depuis maintes années la COPA a encouragé les municipalités et les provinces à faire des études d’impact économique pour évaluer la vraie valeur de leurs aéroports. La COPA a produit une brochure intitulée «Community Airport» qui a fait l’objet d’une vaste distribution et qui aide à faire passer le message. Nous avons maintenant vu un bon nombre d’études d’impact économique effectuées (vous pouvez consulter ces études et la brochure sur notre site internet).

Sans exception ces études ont ouvert les yeux des autorités locales et dans quelques cas ont produit des réactions stupéfiantes quand ils découvrent l’énorme bénéfice économique que leur municipalité reçoit de leur aéroport. Il existe plusieurs cas durant les dernières années où des études ont non seulement sauvé les aéroports, mais ils ont incité les municipalités à devenir sérieuses à propos du support et du développement de leurs aéroports.

Mais qu’arrive t-il à l’aviation générale dans l’ensemble du pays? À part les études mentionnées ci haut, il n’existe pas de statistiques détaillées au sujet des bénéfices économiques de l’aviation générale. En particulier, il n’existe rien de disponible au sujet des bénéfices économiques reliés à l’aviation personnelle.

Comment dépensons-nous pour voler notre avion? Combien dépensons-nous en entretien, en location de hangars, en provisions, en carburant? Combien payons-nous en taxes et en frais? Combien d’emplois sont générés par notre vol?

La COPA a travaillé fort pour convaincre Transports Canada que nous avons besoin d’une politique en aviation générale dans ce pays. Nous avons besoin de déterminer à quel point c’est important pour les Canadiens et le gouvernement a besoin de mettre en place une politique qui reflète la valeur de ce mode de transport.

Un certain progrès a été accompli. Transports Canada est d’accord que des données doivent être recueillies afin de construire une empreinte économique de l’aviation générale et de l’aviation personnelle. Ils ont engagé des ressources à cette fin et un nombre de réunions ont eu lieu, dans lesquelles la COPA a participé, afin de développer une méthodologie.

Je suis présentement impliqué dans un projet pilote pour évaluer l’efficacité du processus proposé. Ceci n’est pas quelque chose qu’on devrait chercher à éviter. Nous devons faire partie de ce processus de collecte de données si nous voulons assurer notre futur.

Vous entendrez plus de détails au sujet de ce projet dans le futur rapproché et j’espère que vous participerez pleinement. Le fait de rendre conscients les politiciens, les bureaucrates et les citoyens canadiens de la valeur de l’aviation générale et l’aviation personnelle est l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour assurer la continuité de notre liberté de voler dans ce pays.

Pendant ce temps, continuez à faire tourner votre hélice.