SEARCH What's New

Tactiques de vérification sur la rampe aux É.-U.

par Kevin Psutka

22 Juin 2009

 

Merci à AvWeb (www.avweb.com) de nous rapporter cette histoire d'une supposée inspection aléatoire de la Customs Border Protection (CBP) qui était loin d'être une simple routine.

Cela me donne l’opportunité de commenter au sujet de l'état des affaires de sécurité aux États-Unis et aussi d'avertir les membres au sujet du potentiel d'être confronté par des officiels en train de conduire des inspections aléatoires.

Même s'il y a toujours deux côtés à chaque histoire, celle-ci est suffisamment inquiétante que j'ai cru bon de l'amener à votre attention.

Le but de mon rapport n'est pas de vous décourager de voler aux États-Unis, mais de m'assurer que vous êtes au courant des tactiques potentielles étant utilisées durant certaines inspections afin que vous et vos passagers ne réagissiez pas de manière à escalader la situation.

Nous comprenons tous que les officiels des Douanes font des inspections aléatoires (des recherches plus intensives des avions et des biens personnels) juste pour garder les gens honnêtes. Cela m'est arrivé à quelques occasions où un agent a déclaré "L'ordinateur m'a dit que c'est le temps de faire une inspection aléatoire". Ce sont des choses qui arrivent.

Nous devrions tous faire ce que l'on peut pour coopérer. Durant ces temps de sécurité rehaussée aux États-Unis, c'est aussi compréhensible que les douaniers puissent vouloir faire plus d'inspections aléatoires. Toutefois, il est difficile de comprendre pourquoi quelqu'un voudrait pointer une arme à feu sur quelqu'un d'autre lorsqu'il n'y a pas de menace identifiée.

Le rapport d'AvWeb à l'adresse suivante:

http://www.avweb.com/eletter/archives/avflash/1392-full.html#200528 est un suivi d'un interview podcast avec un pilote en Californie qui a été confronté par des agents de la CBP et la Police de Los Angeles lorsqu'il se préparait à partir pour le Mexique.
Après avoir entendu l'interview, je me suis dit que j'attendrais pour obtenir le deuxième côté de l'histoire parce qu'il me semblait incroyable que de telles tactiques soient employées durant une inspection purement aléatoire.

Le rapport qui a fait suite présente un compte-rendu conflictuel de l'incident qui certainement me porte à questionner qui dit la vérité, ce qui ne sera probablement jamais connu, mais il y a au moins un agrément sur le fait que certaines armes ont été dégainées.

Pendant que la CBP déclare que cet incident n'est pas une inspection aléatoire "normale", le rapport d'AvWeb indique qu'il existe une possibilité que des armes puissent être dégainées durant certaines inspections aléatoires lorsque, en tant que le pilote et les passagers soient concernés, il n'y a pas de raison de le faire.

Kelly Ivahnenko (porte-parole de la CBP) a aussi déclaré à AvWeb que les pilotes d'aviation générale peuvent s'attendre à plus d'inspections sur la rampe par des agents de la CBP grâce au système nouvellement institué Electronic Advance Passenger Information System (eAPIS). Elle a souligné qu'il est improbable que plusieurs des vérifications auront le degré d'intensité qui a été employé le 22 mai dernier...

Est-ce que l'incident en Californie voulait démontrer aux terroristes potentiels et aux contrebandiers que la CBP est sérieuse et que ce pilote et ses passagers ont juste été victimes de cette démonstration de force? Est-ce qu'il existait une vraie menace? Nous ne le saurons probablement jamais à moins que la victime soit capable de démêler les faits en cour.

Au nom de la sécurité nationale, les vérifications coutumières en introduisant de nouvelles mesures, telles que la consultation et la proposition de loi, ont été mises de côté. Des mesures additionnelles et des démonstrations de force peuvent être employées sans justification à moins que le gouvernement ne garde le contrôle sur les autorités de la sécurité.

Voici un signe que peut-être nous avons tourné la page dans l'escalade des mesures de sécurité. La Chambre de Représentants des É.-U. a passé un amendement parrainé par le gouvernement de limiter l'usage par la TSA (Transportation Security Administration) des Directives de sécurité afin de contourner le processus d'approbation règlementaire, tel que la Directive de sécurité qui est venue en fonction au 1er juin 2009 pour répertorier les pilotes qui sont résidents à des centaines d'aéroports américains où un service de ligne aérienne est fourni.

Les pilotes en transit ont passé proche d'être touchés par cette Directive de sécurité lorsque qu'un amendement de dernière minute a été fait. L'amendement pour limiter l'usage des directives de sécurité a été voté en tant que partie des considérations de la Chambre envers la législation complète H.R. 2200 visant la réautorisation de la TSA.

Nous vivons en effet des moments intéressants. Le rapport AvWeb indique que la TSA pourrait conduire un programme de communications "pour adresser les inquiétudes qui sont exprimées par la communauté d'aviation générale au sujet des nouveaux règlements de passage trans-frontière" mais mon conseil est de vous attendre à l'inattendu.

La COPA va continuer à travailler avec les officiels américains et nos confrères à la AOPA (American Owners and Pilots Association) et la EAA (Experimental Aircraft Association) afin de rendre le processus de traverser la frontière aussi fluide que possible. Vous pouvez aussi faire votre part en étudiant le Guide des opérations trans-frontières et en suivant toutes les étapes, incluant comment adhérer au programme eAPIS bien avant votre voyage planifié.

J'ai l'intention de continuer à voler aux États-Unis et j'espère que vous le ferez aussi. Nous profitons d'une liberté qui n'est pas disponible dans certains pays et nous devrions exercer cette liberté à chaque fois que l'on peut, en dépit des empêchements.