SEARCH What's New

Établir notre route

 

Dans l’édition de décembre, notre Président du Conseil d’administration, Bob Kirkby, a fourni un rapport au sujet du développement d’un plan stratégique et de notre nouvel énoncé de mission pour nous aider à concentrer nos efforts dans le futur.  Je voudrais maintenant mettre en valeur certains de nos efforts qui émanent du plan stratégique.

Notre énoncé de mission est le suivant : L’Association canadienne des pilotes et propriétaires d’aéronefs vise à la promotion et la protection  de l’aviation personnelle en tant que partie précieuse, intégrale et soutenable de la communauté canadienne.

Le centre d’intérêt est non seulement orienté vers notre rôle traditionnel à défendre notre droit de voler, mais aussi d’éduquer les autres membres de l’industrie aéronautique, les politiciens et le public en général à propos de l’importance que représente notre secteur de l’aviation au Canada; en tant que mode de transport et aussi en tant que composante de notre qualité de vie.

Dans mes relations internationales avec les autres associations de pilotes, je réalise à quel point nous sommes privilégiés de par les libertés que nous possédons encore et je réalise aussi à quel point il est important de veiller à ce que les politiciens et le public ne prennent de mesures qui non seulement limiteraient notre liberté, mais aussi qui porteraient atteinte à ce que représente le fait d’être un Canadien.

Avec cet énoncé de mission en tête, un nombre d’objectifs ont été développés par notre Conseil de direction :

Les services aux membres – La COPA offrira des services opportuns, accessibles et de l’aide qui rencontre les besoins tels que désirés par nos membres.

L’influence des gouvernements – la COPA se servira de son influence en représentant les intérêts de ses membres selon le contexte politique devant tous les niveaux de gouvernement.

La voix – La COPA sera la voix forte, reconnaissable et crédible de l’aviation personnelle au Canada.

Les affaires règlementaires – La COPA fera la promotion de processus réalistes et d’approches pratiques pour développer, comprendre et interpréter les règles et règlements qui s’appliquent en aviation personnelle.

Le soutien – La COPA augmentera la conscience publique et améliorera la compréhension envers les questions complexes auxquelles fait face l’aviation personnelle.

L’engagement et l’émancipation des membres – La COPA engagera et habilitera ses membres à soutenir des causes importantes aux yeux de l’organisation.

Les renseignements internationaux – La COPA sera à l’écoute des tendances et elle exercera de manière sélective des pressions afin d’influencer les processus qui déterminent les questions internationales et communiquera l’importance de ces questions à la communauté de l’aviation canadienne.

Certains de ces objectifs sont orientés à l’interne.  Par exemple, les services aux membres sont au sommet de la liste.  Avant toute chose, nous devons nous assurer que nous livrons ce que nos membres désirent.  C’est pourquoi nous sommes à compléter les préparatifs d’un sondage qui cherchera à obtenir votre contribution.

Le sondage a été développé avec l’aide d’un consultant  afin de s’assurer qu’il produira des résultats valides à partir desquels nous ferons des changements selon le besoin.

Il y aura certains changements au journal et à notre site internet afin de mieux balancer le flot d’information par rapport aux coûts servant à disséminer cette information.  Nous réalisons la valeur du journal, mais nous voulons adresser l’augmentation des coûts postaux tout en prenant avantage au maximum du pouvoir de l’internet.

L’autre objectif interne est celui d’engager et d’habiliter nos adhérents.  Dans le but de réduire la pression menant à une augmentation significative des frais d’adhésion, nous devons demeurer avant tout une organisation de volontaires, comptant sur nos membres afin de multiplier les efforts déployés par notre petite équipe de gestion.  Mais pendant que la pression continue de monter à travers le pays à cause du nombre des questions exigeant réponse, notre société actuelle offre de moins en moins de temps disponible pour effectuer du travail volontaire.  Le fait de parvenir à un juste équilibre entre gestionnaires et volontaires ainsi que de choisir nos batailles représenteront des tâches clés.

Tous les autres objectifs impliquent un regard vers l’extérieur.  Que ce soit le fait d’éduquer un voisin à propos de votre droit d’avoir un aérodrome, de transiger avec le gouvernement au sujet de règlements ou de garder un œil attentif sur les développements internationaux qui peuvent avoir un impact sur l’aviation canadienne, nous devons disposer nos ressources afin que ceux qui sont en mesure d’affecter notre secteur de l’aviation puissent comprendre les ramifications de leurs actions ou décisions.

Ceci représente beaucoup plus que de simplement protéger notre droit de voler; c’est aussi à propos du rôle que nous jouons à rassembler l’ensemble du Canada.  Avec plus de 5,000 endroits où atterrir et seulement quelques centaines desservies par les compagnies aériennes et les services de nolisement, notre rôle est énorme.

Des ressources financières limitées et une petite équipe de gestion interdisent une action immédiate afin de pleinement adresser tous les objectifs.  Ma tâche sera d’établir une priorité dans les stratégies et les objectifs, de jumeler les ressources avec les items de grande priorité, et de préparer la voie envers des engagements futurs.

Comme nous allons débuter une nouvelle année, nous avons un nouveau plan et beaucoup de travail est à faire afin d’établir notre route vers le futur.