SEARCH What's New

Éduquer nos élus au sujet du besoin d’un remplacement pour Buttonville

 

D ans ma colonne de décembre dernier intitulée “Donc Buttonville fermera ses portes”, j’ai mis en lumière le besoin de formuler un plan pour remplacer cet important aéroport d’aviation générale (AG).

Le membre COPA Bill Harding a demandé au Ministre fédéral de l’industrie Tony Clement s’il était au courant de la situation. Le Ministre Clement a répondu qu’il n’était pas au courant de la situation mais qu’il en discuterait avec Transports Canada (TC).

La réponse reçue de TC a été la suivante:

“TC est au courant de l’annonce touchant la fermeture de l’Aéroport municipal de Toronto Buttonville.Toronto Airways Limitée, le propriétaire et l’opérateur de l’aéroport, est une corporation privée et elle est responsable de prendre ses propres décisions d’affaires.

Les anciens utilisateurs de Buttonville auront besoin d’explorer la capacité alternative en AG dans la région.Même si la convenance est une considération importante pour les utilisateurs, il y a une capacité dans le sud de l’Ontario pour l’AG aux aéroports mentionnés (Oshawa, Toronto Island). Aucune décision n’a été prise en ce qui a trait au besoin futur de l’Aéroport de Pickering. Un travail diligent est en cours pour évaluer le besoin et faire des recommandations au Ministre pour sa considération. Le procédé de diligence est en cours et l’horaire envers une décision en ce qui concerne Pickering n’est pas connu à ce moment.”

La réponse du Ministre Clement a indiqué que cette déclaration de TC était suffisante et qu’il ne ferait rien d’autre, alors Bill Harding a questionné la croyance selon laquelle il existe de la capacité aux aéroports restants et j’ai reçu copie de sa correspondance en courriel. Ce que vous trouvez plus bas est la correspondance que j’ai envoyé au Ministre Clement pour appuyer ce que Bill disait et j’en ai envoyé un copie au Ministre des Transports Chuck Strahl.

Cher M. Clement:

J’ai reçu copie de cette correspondance et j’aimerais ajouter ma perspective nationale à ce problème très important.

Même si Trudy Waldinger (l’Adjoint exécutif au Ministre Clement) n’a pas identifié la source de la déclaration de TC, elle apparaît venir du Ministre des Transports ou d’un de ses aviseurs. La déclaration illustre un manque d’appréciation à quel point la perte de Buttonville sera critique pour l’aviation générale (AG) et ce mode de transport dans la région métropolitaine de Toronto.

Contrairement à la croyance de TC qu’il existe une capacité suffisante dans la région de Toronto, j’aimerais mettre en lumière mon article récent à ce sujet (voir www.copanational.org/PresColumnDec10En.cfm ) qui est apparu dans notre journal national et qui a été aussi envoyé au Ministre.

J’aimerais accentuer le fait que Buttonville est le dixième aéroport le plus achalandé au Canada, incluant les plus gros aéroports. Il y a présentement 160 000 mouvements aériens et je peux vous assurer qu’il y a une capacité insuffisante aux aéroports avoisinants pour accommoder au mieux environ la moitié de ces mouvements. La perte de 80,000 mouvements ou plus aura un impact négatif significatif qui s’étendra bien au delà de la Région métropolitaine de Toronto.

Par exemple, l’entraînement au pilotage qui s’effectue maintenant ne peut être accommodé de manière significative par les autres aéroports pour plusieurs raisons, incluant celles présentées par Bill Harding. TC devrait effectuer une étude approfondie sur les questions de capacité, incluant l’examen des limites aux autres aéroports pour accepter plus qu’une simple portion de l’activité de Buttonville.

Ce problème étant une réalité depuis plus de 10 ans, l’industrie de l’aviation a démontré qu’elle ne peut seule résoudre ce problème.Tous les niveaux de gouvernement doivent s’avancer afin de développer un plan pour gérer la perte de cet aéroport. L’impact de cette fermeture n’est pas limitée à ceux qui oeuvrent dans l’industrie, mais la société en sera affectée de plusieurs façons évidentes, incluant la perte d’entraînement des futurs pilotes de lignes aériennes et des mécaniciens, pour ne mentionner que ces deux-là.

Je demande fortement au gouvernement fédéral de prendre un rôle actif de direction visant à développer un plan pour l’AG dans la Région métropolitaine de Toronto et la COPA est prête à aider dans ce sens. Le temps avance vers la perte d’un mode majeur de transport pour le Canada.

J’aimerais remercier Bill d’avoir pris le temps de soulever la conscience de ce problème et je demande fortement à chaque membre, à ce moment critique de l’histoire de l’AG au Canada, de rendre vos représentants fédéraux conscients de la fermeture de Buttonville et je leur demande d’engager le Ministre des Transports à trouver une solution.